L’IAC de Villeurbanne accueille une monographie d’envergure, de l’artiste et cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul? Palme d’or à Cannes en 2010, pour son film "Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures".

Date de dernière mise à jour : 28/05/2021
Du 02/07 au 31/10/2021 de 14h à 18h. Fermé lundi et mardi. Le week-end de 13h à 19h.
Institut d'Art Contemporain - IAC 11 rue Docteur Dolard - 69100 Villeurbanne
Apichatpong Weerasethakul

Pour "Periphery of the Night", l’artiste propose pour l’intégralité des espaces de l’IAC un projet qui offrira aux visiteurs une expérience à la fois psychique et physique, entre projections filmiques, dispositifs immersifs, créations de lumière et dispositifs holographiques. L’exposition présentera une vingtaine d’oeuvres et 28 dispositifs de projections combinant différentes techniques en matière d’image (rétro-projection, projections suspendues, hologrammes), de son (dispositif 5.1) et de lumière (murs peints en gris et rouge, jeux de reflets, effets de miroirs etc.).

L’univers que développe Apichatpong Weerasethakul est intime et étrange, parcouru de fables polyphoniques.

De films en œuvres, d’environnements en vidéos, on y retrouve les mêmes lieux – la province de l’Isaan et les hôpitaux ruraux où il a grandi, une jungle épaisse, des caves obscures – les mêmes acteurs, les mêmes motifs, les mêmes questions. Dans un temps cyclique et dilaté, se dégage une atmosphère hypnotique. La lenteur et la nuit rendent tout possible, d’autant plus que l’artiste multiplie et entrelace les strates de sons et d’images ensommeillées, créant des entre-mondes où coexistent les êtres, humains et non-humains, fantômes et apparitions magiques, vivants et réincarnés. À travers l’ordinaire du quotidien, filtrent doucement des figures surnaturelles, les exactions communistes du passé, les marges délaissées de notre réalité. Le cinéma, perçu comme un déploiement de notre âme, devient un intermédiaire avec les diverses réalités, visible et invisible, temporelle et spatiale, qui nous apparaissent alors. La caméra patiente d’Apichatpong Weerasethakul, marquée par la pensée bouddhiste, exerce nos facultés techniques et spirituelles à percevoir d’autres niveaux d’écoute pour mieux vivre la maladie de notre monde.

C’est cette matière temporelle énigmatique qui se déploiera à l’IAC dans une expérience psychique et physique, en invitant le corps à flotter entre projections filmiques et créations lumineuses. Pour Apichatpong Weerasethakul, l’espace d’exposition est « un cinéma très particulier » où le public « imagine différents scénarios, comme si chacun était un personnage et qu’il pouvait se souvenir de ses différentes vies ». Les espaces d’exposition viendront alors se peupler et s’élargir de ces vies rejouées et rêves inachevés.

Diaporama

Informations utiles

Ouvertures
  • Du 02/07 au 31/10/2021 de 14h à 18h.
    Fermé lundi et mardi.
    Le week-end de 13h à 19h.
Tarifs
  • Plein tarif : 6 €, Tarif réduit : 4 € (habitants de Villeurbanne, retraités, demandeurs d’emploi, étudiants, enseignants en art.).

    Gratuit pour les moins de 18 ans, la presse, les personnes handicapées et leurs accompagnants.

    Gratuit avec la Lyon City Card.
  • Inclus dans la Lyon City Card

Réservation

Institut d'Art Contemporain - IAC

11 rue Docteur Dolard - 69100 Villeurbanne

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.