C'est Lyon qui régale !

C'est Lyon qui régale : Catherine Romeyer

Chaque semaine, un des éminents membres de notre comité d'experts C'est Lyon qui régale répond à notre questionnaire Lyonnais – un portrait chinois, mais avec des grattons dedans. Depuis 2010, Catherine est chargée de développement tourisme Grand Lyon. Son job ? Valoriser l'attractivité des 59 communes qui composent la Métropole. Un territoire dont elle connaît le moindre recoin et les plus improbables gargotes. 

Date de dernière mise à jour : 04/03/2019
Catherine Romeyer © www.b-rob.com

Si j'étais un plat lyonnais, je serais :
Le gâteau de foies de volaille que fait très bien ma maman.

La quenelle, sauce tomate ou sauce nantua ?

Mon autre plat lyonnais favori. Alors je dirai à toutes les sauces.

Mon chef lyonnais favori (Paul Bocuse ne compte pas !) est :
Jérémy Galvan que j'ai découvert récemment ainsi que l'équipe de la Bijouterie que j'affectionne particulièrement.

Mon héros du fourneau est sans nul doute :
Mon frère aîné qui a débuté à la Mère Vittet, emblématique restaurant lyonnais ouvert 24H/24 qui est fermé désormais, puis au Grand Café des Négociants avant de partir régaler de nombreux cheveux blancs.

Mon plus beau souvenir culinaire est :
Il y a en a beaucoup mais je dirai le Bo Bun du marché couvert de Phnom Penh. Une myriade de saveurs dans un lieu parfaitement incroyable.

L'ingrédient à blacklister d'une cuisine lyonnaise, c'est : 
Le sucre. Pas vraiment à blacklister mais à diminuer. Bec à sucre que je suis, je tends à baisser une consommation trop excessive.

L'ingrédient que l'on ne trouve pas assez dans une cuisine lyonnaise, c'est : 
Le câpre, une de mes nouvelles friandises. Avec une préférence pour les gros câpres italiens.

Le pire plat du monde, c'est : 
Les pizzas improbables, avec de l'ananas, des frites... Je me trouve finalement plutôt curieuse en cuisine mais là, ce n'est pas possible.

Je me relève la nuit pour manger :
Du chocolat noir, au lait, avec des noisettes....

Mon plaisir coupable, c'est :
La sauce barbecue. Je sais c'est sucré, c'est pas bien mais ça va tellement bien avec mon fish'n'chips.

En ce moment, dans mon frigo, il y a : 
Des légumes du marché Monplaisir place Ambroise Courtois, des laitages (beaucoup), des câpres (évidemment), des cornichons (les friandises préférées de mon fils), du fromage italien, de la crème fraîche et de la gelée de coing maison.

En cuisine, mon meilleur allié, c’est :
Le sel, les poivres et les épices.

Le plus beau compliment que j’ai reçu au sujet de ma cuisine :
à Noël, mon feuilleté aux fruits de mer, aussi bon que celui de mon cuisinier de frère qui aurait été fier de moi m'a-t-on dit !

Le plus étrange compliment que j’ai reçu au sujet de ma cuisine :
Mon fils de 4 ans qui me dit « c'est bon mais pas très bon quand même »... je n'ai toujours pas compris.

La cuisine nourrit le corps, l'âme, les deux (ou autre) :
Il y a encore peu, je me nourrissais sans trop y réfléchir mais depuis que je nourris une famille je le fais différemment, consciemment. Je cherche de nouvelles recettes pour découvrir de nouvelles saveurs et procurer de l'émotion chez moi et mes proches. J'adore le temps passé à cuisiner. Donc indéniablement les deux. La cuisine nourrit le corps et l'âme.

Antoine

Lui, c’est Antoine. Notre rédactrice à moustache. S’il a réussi à s’intégrer dans cette équipe, jusque-là composée uniquement de filles, c’est parce qu’il a su montrer le meilleur de lui-même. A savoir sa part de féminité…

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.