Un parcours patrimonial

A la fin du 19ème siècle, la Métropole de Lyon comptait 33 forts, à Lyon et en périphérie. Et même s’ils ne sont plus tous visibles, un certain nombre sont ouverts au public pour une découverte hors des sentiers battus !

Date de dernière mise à jour : 16/10/2020

Les fortifications lyonnaises... un peu d’histoire :

Avant le 19ème siècle, les fortifications et places fortes lyonnaises étaient peu nombreuses et mal entretenues, ce qui avait conduit à l’occupation de la ville par les troupes autrichiennes en 1814 et 1815.

En cette période d’instabilité, il était urgent de faire de Lyon une place forte de l’Empire, afin d’assurer la défense du quart Sud-Est du pays. 

Il faudra attendre entre 1831 et 1854 pour que soient construits 19 forts dans Lyon et sa proche périphérie : Montessuy, Caluire, Brotteaux, Montluc, La Motte, La Part-Dieu, la Vitriolerie, Ste-Foy, La Duchère, St Irénée, Loyasse et Vaise.
Suite à la guerre de 1870, le général Séré de Rivières propose de revoir les systèmes de défense français et souhaite mettre en place une seconde ceinture de défense plus éloignée de Lyon pour compenser l’augmentation de la portée de l’artillerie et l’extension de la ville.

Entre 1874 et 1896, 14 forts sont construits : Mont Verdun, LePaillet, Chapoly, Bruissin, Côte Lorette, Montcorin, Champvillard, Feyzin, Corbas, St Priest, Bron, Genas, Meyzieu et Vancia.
Mais les évolutions des techniques militaires au 20ème siècle et l’arrivée de l’aviation les rendent rapidement inutiles.

Certains forts lyonnais sont alors détruits (celui des Brotteaux pour la construction de l’ancienne gare, celui de Part-Dieu pour la construction du centre commercial…) et d’autres réaffectés. 

Nous vous proposons aujourd’hui d’aller à la découverte de certains de ces forts qui ouvrent leurs portes au public ! 

 

Fort de Vaise

 

Bâti pour contrôler l’entrée Nord de Lyon, au-dessus d’un méandre de la Saône, le fort de Vaise a fait partie de la première couronne de défense de la ville dans les années 1930.
Relié au fort de Loyasse par des souterrains, il est rapidement obsolète et est acheté par la ville de Lyon en 1927. Abandonné en 1965, il est sauvé de la destruction par les frères Renaud qui s’engagent dans la restauration de l’ensemble. Ils y installent le siège de leur fondation culturelle et de sauvegarde du patrimoine et accueillent encore aujourd’hui des expositions ou des événements sur le site.
Les souterrains ont été dégagés et mis en valeur en 2006 par l’association OCRA-Lyon.

A voir
  • Les souterrains du fort
  • La vue incroyable sur la Saône
  • Les expositions du lieu

Fort de Vaise
27 boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Métro D arrêt Valmy puis Bus 90 direction Sainte Foy Lès Lyon, arrêt « Fort de Vaise Les Carriers » (ou 10 minutes de marche depuis le métro)
Ouvert lors d’événements artistiques, pour plus d’informations consultez le site internet

 

Fort Saint Irénée

 

Le fort Saint Irénée, construit entre 1834 et 1842 fait partie de la première ceinture fortifiée de Lyon. Construit en pierre jaune de Couzon, il intègre 5 arches de l’aqueduc romain du Gier et le départ d’un siphon, afin que l’eau franchisse la dépression de Trion.
Composé à l’époque d’un fort pentagonal et d’un casernement fortifié, il devait abriter le commandement du secteur ouest de la place de Lyon. Dépassé dès les années 1860, il servit principalement de caserne d’infanterie.
Cédé à l’université après la première guerre mondiale, il accueillit de 1921 à 1951 l’Institut Franco-Chinois, première université chinoise hors de Chine. Un centre culturel permet aujourd’hui de retracer cette histoire atypique.
En 1955, la résidence universitaire André Allix est aménagée sur le site.
Le fort se découvre aujourd’hui de l’extérieur où les aqueducs sont visibles, et il est possible d’entrer dans la cour du bâtiment pour visiter le Nouvel Institut Franco-Chinois.

A voir 
  • Les ruines de l’aqueduc du Gier
  •  Le Nouvel Institut Franco-Chinois 
  • Les lettres dorées au-dessus de la porte d’accès au fort

Fort Saint-Irénée 
2 rue Sœur Bouvier – 69005 Lyon
Bus C20E à Bellecour arrêt Saint-Irénée
Accès à l’extérieur du fort et dans la cour intérieure pour la visite du Nouvel Institut Franco-Chinois 

 

Fort de Bron

 

Le fort du Bron fait partie de la seconde ceinture de défense de la ville et est construit entre 1875 et 1877. 
Le fort pouvait accueillir en temps de guerre 841 personnes et 64 canons.
En 1886, les progrès de l’artillerie et l’invention d’un nouvel explosif rendent le fort obsolète.
Partiellement désarmé, le fort reste un lieu de stockage important. Un centre d’aviation militaire s’installe à proximité en 1912 et le fort abrite les élèves.
Occupé en 1942 par les forces d’occupation allemandes, il redevient français en septembre 1944.
Déclassé en 1963, il est acquis par la COURLY puis la ville de Bron en 1981.

A voir
  • Les caponnières
  • La boulangerie
  • La forge

Fort de Bron
Chemin Vieux 69500 BRON
Tram :  T2-T5 arrêt les Alizé 
Bus : C15 arrêt Fort de Bron
Accessible uniquement en visite guidée, visites gratuites tous les mois. 
Pour plus d'infomations

 

Fort de Feyzin

 

Construit entre 1875 et 1877, le fort de Feyzin a en réalité surtout été utilisé comme garnison par l’armée puis par la gendarmerie nationale.
Fermé et interdit au public pendant tout le 20ème siècle, il a été acquis par la ville de Feyzin en 2003, qui a lancé un important chantier de réhabilitation de ses 22 500 m².
Au cœur d’un bois qui abrite un parcours botanique, le fort est un des meilleurs exemples du style « Séré de Rivières » : une seule entrée accessible par un pont roulant sur un fossé, avec une structure pentagonale ouverte vers la ville à défendre.

A voir
  • La boulangerie à déguster tous les derniers dimanches du mois
  • Les écuries, aujourd’hui centre équestre
  • La caponnière double

Fort de Feyzin
8 rue du Docteur Jean Long, 69320 Feyzin
Bus 39 et 60 arrêt La Bégude à 800 m du fort
Ouvert tous les jours, jours d’ouverture spécifiques pour la Boulangerie du Fort et le Centre équestre.
Pour plus d'informations

 

Fort du Bruissin 

 

Achevé en 1881 (en témoigne l’inscription surmontant l’entrée), le fort du Bruissin fut construit pour accueillir 33 canons et environ 300 hommes.
Au cœur d’un parc, il est entouré d’imposants fossés.
Utilisé pendant la première guerre mondiale comme dépôt de munitions, il fut ensuite occupé par les troupes d’occupation allemande à la fin de la seconde guerre mondiale.
Acquis par la ville de Francheville en 1979, la municipalité entama une importante rénovation pour promouvoir ce patrimoine exceptionnel.
Le Fort est aujourd’hui un lieu de spectacle et de création artistique.

A voir 
  • L’entrée du bâtiment
  • Les poudrières
  • Le sentier d’interprétation du patrimoine

Fort du Bruissin
Chemin du Château d’eau, 69340 Francheville
Bus C20E depuis Bellecour, arrêt fort du Bruissin
Ouvert tous les jours.
Pour connaître la programmation artistique du lieu

 

Fort du Paillet 

 

Construit entre 1883 et 1886, le fort du Paillet propose une plongée dans l’histoire militaire grâce à un état de conservation exceptionnel.
Avec un plan typique des ouvrages de la région construit à la même époque, il pouvait rester 3 mois sans approvisionnement extérieur. Au-delà des équipements militaires, on peut également y voir tout ce qui faisait la vie quotidienne de la garnison : cuisine, boulangerie, citerne, puits…
Entrepôt de matériel pendant la première guerre mondiale, il sera occupé par les allemands en 1942 et servira de lieu d’enfermement de prisonniers avant l’envoi vers d’autres camps.
Acheté par la commune de Dardilly en 1981, il abrite désormais différentes associations.

A voir
  • Le bâtiment du casernement
  • L’ancienne cuisine
  • La caponnière double

Fort du Paillet
Chemin du Fort, 69570 Dardilly
Bus 3 à Gorge de Loup arrêt Dardilly Le Paillet
Visites le premier samedi du mois par l’association Fort Du Paillet. 
Pour plus d'informations

 

Les forts ouverts uniquement pendant les Journées du Patrimoine

Rendez-vous le 3ème week-end de septembre pour des visites exclusives ! 
Lors des Journées du Patrimoine, la plupart des forts proposent des visites commentées. C’est aussi l’occasion de découvrir des forts habituellement fermés au public !

 

Fort de Vancia

Ce fort couvert de végétation fait partie de la deuxième ceinture de Lyon et se compose de 16200 m². Il abrite aujourd’hui le parc Vanciaventure, qui propose au cœur du bâtiment un parcours d’accrobranche, un parcours commando sur les anciens obstacles du fort et un escape game terrifiant au cœur des salles du fort.
Et rendez-vous lors des Journées du Patrimoine pour des visites guidées plus classiques du lieu !

Fort de Vancia
Fort de Vancia 69140 Rillieux-la-Pape
Bus C5 à Cordeliers Arrêt Fort de Vancia – Vancia le Bas
Pour plus d'informations

 

Fort de Saint-Priest

Construit dès 1888, le fort de Saint Priest devait surveiller la plaine de l'Isère, la route de Grenoble et la voie de chemin de fer "Lyon Bourgoin". 
Déclassé dès 1900, il sert de dépôt avant d’être occupé pendant la seconde guerre mondiale. L’armée allemande fera exploser une partie des munitions qu’elle ne peut emmener en 1944, endommageant le fort. 
Acheté par la ville en 1969, il est visitable lors des Journées du Patrimoine ou sur demande auprès de l’association La san-priode.

Fort de Saint-Priest
Fort de Saint-Priest 69800 Saint-Priest
Tramway T2 jusqu’à Saint-Priest Hôtel de Ville puis bus 50 arrêt Boris Vian depuis Saint-Priest Hôtel de Ville
Pour plus d'informations

Eléonore

Eléonore, c’est la romantique de l’équipe ! La rumeur dit qu’elle connaît ses classiques mieux que quiconque, et si vous voulez engager la conversation avec elle, vous n’avez qu’à lancer le nom de Jane Austen, vous ne devriez pas être déçu !

Vous aimez ? Vous aimerez aussi...

Fort de Vaise

Réalisé entre 1830 et 1834, le Fort de Vaise se dresse fièrement au cœur de Lyon. Autrefois, il contrôlait l’entrée nord de Lyon. Le Fort de Vaise...

Fort de Vancia

Achevé en 1878, couvert de végétation, essentiellement de frênes, par la volonté de son constructeur, il est très peu visible bien que situé au milieu...

Fort de Feyzin

Le fort est l’un des plus grands réalisés par Séré de Rivières à la fin du XIXe siècle. Il constitue le maillon entre les forts bastionnés à la Vauban...

Fort Saint Irénée

Le site du fort conserve les traces de ses occupations successives; d'abord, à l'époque gallo-romaine, le lieu de passage de l'aqueduc du Gier avec le...

Fort Le Paillet

Construit entre 1883 et 1886 dans le cadre d’une couronne de défense de Lyon décidée après la guerre de 1870, par le Général Serres de Rivière, en...

Fort de Bron

Construit dans les années 1870, le Fort de Bron est l'un des plus intéressants et des mieux restaurés de ceux qui ceinturent Lyon. Elément-clé du...

Fort du Bruissin

Situé sur le point culminant de Francheville, le fort se blottit au cœur d'un site boisé de 10 hectares. Construit de 1878 à 1881, il fait partie du...

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.