Une ambassadrice de renom

Pour marquer le lancement de « C’est Lyon qui régale », une grande campagne d’affichage a été mise en place en juillet 2018, sur les panneaux JC Decaux de Lyon et c’est la Chef Tabata Mey qui incarne, la première, le visage de cette démarche inédite, l’objectif étant à terme de mettre en valeur tous ceux qui font la gastronomie lyonnaise aujourd’hui.

Date de dernière mise à jour : 11/03/2019

Pour Tabata Mey : 

« Lyon est ma ville de cœur. Elle est pour moi le berceau du patrimoine culinaire français de par son histoire et les grands noms de la gastronomie qui ont fait rayonner leur savoir-faire à travers le monde. La richesse de Lyon tient aujourd’hui en partie à la diversité de sa gastronomie. Des bouchons garants d’une cuisine de tradition côtoient des bistrots, des tables étoilées et des restaurants plus confidentiels à l’identité très affirmée… Une nouvelle génération de chefs est arrivée insufflant un vent de fraîcheur. Il est très important pour moi de valoriser cette diversité qui est une force et de la faire connaître en-dehors de nos murs. Lyon bouge à travers des événements gastronomiques de plus en plus nombreux, de belles initiatives des chefs qui bousculent les codes de la restauration traditionnelle. Je suis fière d’être l’ambassadrice de C’est Lyon qui régale qui vise à promouvoir et faire connaître cette dynamique gourmande collective ».

Tabata Mey et son époux Ludovic ont posé leurs valises à Lyon dans le 6ème arrondissement. Leur restaurant, Les Apothicaires, ne rentre dans aucune case. Tabata et Ludovic y proposent une cuisine à 4 mains qui leur ressemble, à la fois libre et instinctive, inspirée de leur parcours, de leurs voyages et de leurs rencontres.

Côté restauration, Tabata et Ludovic reprennent également le lieu historique de la Tour Rose au coeur du Vieux-Lyon pour y créer le Food Traboule, un Food Court porté par des chefs réunis autour de valeurs communes. Un nouveau lieu de vie gourmand, convivial et accessible, où l’on ferait bon et simple. Brunchs, lunchs, tea-time, afterworks, diners, soirées… Il faudra attendre la fin de l’année pour se perdre dans les dédales gourmands du Food Traboule.

Interview de Tabata Mey pour Collector

Vous habitez à Lyon depuis 2002 déjà et vous avez construit une belle partie de votre vie dans notre ville. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre ancrage lyonnais ?

Eh oui, cela fait déjà 16 ans que j’ai quitté le Brésil et suis arrivée à Lyon, pour faire mes études à l’Institut Bocuse ! Depuis je peux dire que j’ai adopté Lyon… et que j’ai été adoptée par Lyon ! J’y ai maintenant mon mari Ludovic (de Chambéry donc… presque lyonnais), ma mère, mon fils et nos deuxième et troisième bébés : notre restaurant Les Apothicaires et le Food Traboule de la Tour Rose ! Je suis super fière de ma ville ! Quand je vois tous ces changements, ça fait du bien. En 2002, Lyon était plus tournée vers le passé, aujourd’hui elle conserve son patrimoine mais est vraiment orientée vers le futur et c’est super à voir ! 

Pouvez-vous nous décrire “votre Lyon” ?

J’habite en Presqu’île depuis presque toujours, et je fais tout ou presque à pied ou à vélo. J’adore faire du vélo dans Lyon quand il fait beau, c’est un héritage que j’ai gardé de mon séjour au Danemark ! Lyon, ce sont des paysages de dingue ! J’adore traverser le Rhône, lever les yeux vers Fourvière… On est chanceux d’habiter ici ! On a tout. L’eau, le soleil, le parc de la Tête d’Or que j’adore… 

Quels sont vos quartiers et adresses “Collector” ?

Mon quartier, c’est vraiment la Presqu’île. J’y habite depuis 15 ans, et par exemple autour de chez moi, il y a tellement de boutiques que j’aime ! C’est très dangereux ! Dans mes préférées, il y a By Johanne (Collector #8). J’adore, tout y est qualitatif et j’aime vraiment tous ses produits. A deux pas, il y a la boutique de Sébastien Bouillet (Collector #6). J’adore et mon fils aussi : dès qu’on approche, il réclame des “nounours” en guimauve ! 

Un peu plus loin, j’adore la boutique de Johanna, Les Poupées (Collector #8). Je devrais y aller plus souvent, c’est super. C’est très lyonnais et elle a vraiment sa patte, son “truc” à elle, avec des prix qui ne sont pas exagérés du tout. 

Dans les Pentes toujours, je suis accro aux glaces d’Único (Collector #11). Je les suis sur Instagram et je fonce chez eux dès qu’un parfum me fait envie ! Tiago et Anna travaillent avec de super producteurs locaux, ils les ont même briefés sur la meilleure façon de cueillir leurs fruits ! Et leurs glaces sont très peu sucrées !

Où iriez-vous pour un café ou déjeuner cosy en hiver ?

Avec Ludo, on est vraiment éclectiques, on aime tout ! Mais un de nos chouchous serait Diploid, chez Camille et Robin. Pour moi c’est le premier coffee shop lyonnais, bien cosy, avec une vraie offre sucrée et salée. C’est beau et quali, et j’aime les gens qui osent, comme eux, qui se mettent en danger ! 

Un restaurant dont vous aimeriez que l’on parle plus ?

Piquin (Collector #8) ! Le restaurant d’Hugo et Sandra. Un restaurant mexicain délicieux. Ils font tout, tout, tout maison, même leurs tortillas ! 

Un petit coin mignon de Lyon ?

La place Sathonay ! C’est mignon et un peu caché. Il y a une vraie âme sur cette place. Ou les Puces du Canal (Collector #1), là aussi il y a une vraie âme. 90% de notre maison vient des Puces ! J’adore chiner, mais aussi manger dans les petites échoppes, une paëlla géante… ou Ludo prend un sandwich aux tripes, mais je ne peux pas !

Une spécialité lyonnaise ? S’il ne devait en rester qu’une ?

Le saucisson pistaché, avec des pommes vapeur. Tout simple, et j’adore !

Plutôt marché ou Halles ?

Marché ! J’adore le Marché Saint-Antoine. Les jus de fruits pressés, les stands de produits bio… J’ai mes adresses et les commerçants reconnaissent même mon fils et lui donnent à grignoter ! 

Un projet lyonnais qui vous tient à coeur ?

L’ouverture de Food Traboule, évidemment ! (rires) J’ai hâte d’être à l’ouverture. On est allé chercher des gens que l’on aime, dont on partage les valeurs, des gens qui font bouger la cuisine ! C’est le projet de notre vie, avec Ludovic. Je pense qu’il va apporter à Lyon, c’est un vrai projet avec des valeurs collectives. Ce qui me fait rêver, c’est pouvoir rendre ce bâtiment aux Lyonnais, le rendre accessible à tout le monde. Le ticket moyen sera à 18 € par personne, et tout Lyonnais pourra avoir sa part de la Tour Rose, alors que tellement de personnes n’ont pas encore eu la chance de rentrer dans ce bâtiment ! Avec la Fête des Lumières à la même époque, puis le Sirha en janvier, Lyon s’ouvre encore plus sur le monde !

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.