C'est Lyon qui régale : Stéphanie Iguna

Le portrait lyonnais d'une esthète

Chaque semaine, un des éminents membres de notre comité d'experts C'est Lyon qui régale répond à notre questionnaire Lyonnais - un portrait chinois, mais avec des grattons dedans.

Mordue de cuisine depuis son plus jeune âge, Stéphanie est l'auteure du blog Stephatable. Après une dizaine d'années de carrière en tant que chef de marque dans l'agro-alimentaire, elle quitte tout pour lancer sa propre agence de création et d'innovation culinaire : la Food Factory. Insatiable, elle a suivi la formation Cuisine et Passion à l'Institut Paul Bocuse, où elle donne désormais également des cours ! Une fine gueule qui se prête à notre questionnaire des Lyonnais.

Date de dernière mise à jour : 11/10/2018

Si j'étais un plat lyonnais, je serais : Une tarte à la praline car je suis un vrai bec sucré !

La quenelle, sauce tomate ou sauce nantua ? Nantua sans aucune hésitation sinon c’est un sacrilège.

Mon chef lyonnais favori (Paul Bocuse ne compte pas ) est : La mère Brazier, une vraie figure emblématique lyonnaise, j’admire sa personnalité hors du commun.

Mon héros du fourneau est sans nul doute : en fait mon héros est une héroïne : c’est ma maman qui m’a donné le goût de la cuisine, dès mon plus jeune âge

Mon plus beau souvenir culinaire est : le repas du dimanche de mon enfance et surtout cette odeur de soufflé au fromage qui sort du four. Une vraie madeleine de Proust

L'ingrédient à blacklister d'une cuisine lyonnaise, c'est : les substituts à la crème (crème d’amande, de soja etc...), c’est complètement inconcevable !

L'ingrédient que l'on ne trouve pas assez dans une cuisine lyonnaise, c'est : le beurre salé, découvert grâce à mon chéri breton. Je ne peux plus m’en passer !

Le pire plat du monde, c'est : la pizza hawaïenne. Non mais sérieusement qui mange une pizza avec de l’ananas ?

Je me relève la nuit pour manger : de la brioche. Si jamais j’en fais cuire le matin, je serai capable d’en dévorer à toute heure de la journée.

Mon plaisir coupable, c'est : le Brillat Savarin truffé, c’est la vie

En ce moment, dans mon frigo, il y a : de la courge butternut, de la soupe maison et du vieux Comté.

En cuisine, mon meilleur allié, c’est : les noisettes torréfiées du Piémont : en pâte, en poudre ou même concassées. J’en use, j’en abuse et ça donne une autre dimension à  mes préparations.

Le plus beau compliment que j’ai reçu au sujet de ma cuisine : « ta cuisine est pleine d’amour ». 

Le plus étrange compliment que j’ai reçu au sujet de ma cuisine : « J’adore ! on dirait celui de chez Picard » (dixit une amie nulle en cuisine en parlant de mon pain perdu).

La cuisine nourrit le corps, l'âme, les deux (ou autre) : Les deux, la cuisine nous rassemble, la cuisine nous guérit, la cuisine nous transporte: elle est tout simplement essentielle à ma vie.

Antoine

Lui, c’est Antoine. Notre rédactrice à moustache. S’il a réussi à s’intégrer dans cette équipe, jusque-là composée uniquement de filles, c’est parce qu’il a su montrer le meilleur de lui-même. A savoir sa part de féminité…

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus