Des films jeunesse à découvrir en famille

Du 13 février au 5 mars 2019, la 3ème édition du festival enfants vous propose un programme riche pour partager le plaisir du cinéma en famille.

 Archives | Date de dernière mise à jour : 06/03/2019

Découvrez ci-dessous les 15 films ou programmes de courts métrages choisis par l’équipe cinéma de Télérama pour cette nouvelle édition du Festival Cinéma Télérama Enfants :

  • L’Île aux chiens, de Wes Anderson. Ségrégation, maltraitance, corruption : avec cette fable animalière inventive, le cinéaste américain réussit un film politique haletant et foisonnant.
  • Cro Man, de Nick Park. Qui l'eût cru ? L'âge de pierre était aussi celui du ballon rond. C'est du moins ce que nous affirme le studio Aardman (Wallace et Gromit) dans ce film d'animation joyeusement préhistorique, plein de parties d'« archéo-foot » et d'humour délirant. Un régal.
  • Mary et La Fleur de la Sorcière, de Hiromasa Yonebayashi. En balade dans la forêt, une fillette trouve une étrange fleur bleue et accède à un mystérieux monde magique. Ce joli dessin animé, très proche de l'univers de Miyazaki, manque juste d'un brin d'originalité pour se hisser à la hauteur de ceux du Maître.
  • Parvana, Une Enfance en Afghanistan, de Nora Twomey. Belle audace que de raconter la tragédie de l'Afghanistan sous le joug taliban dans un film d'animation pour jeune public. Défi relevé avec brio dans cette fable bouleversante, qui trouve toujours la bonne distance entre réalisme et merveilleux.
  • Reine d’un Été, de Joya Thome. Les vacances viennent de commencer et Léa, 10 ans, n’a pas envie de partir en colonie car elle ne partage plus vraiment les centres d’intérêt des filles de son âge. Une après-midi, elle découvre une bande de garçons en train de construire un radeau et tente de se joindre à eux mais ils n’acceptent pas les filles. Quand ils la mettent au défi de prouver son courage et sa détermination, c’est le début d’un été riche en aventures…
  • Okko et les Fantômes, de Kitaro Kosaka. De la grâce dans la peinture du quotidien d'une petite orpheline, où la féerie s’invite avec fantaisie, et une belle narration, alliant énergie de la modernité et sagesse de la tradition : un film d'animation merveilleux dans les deux sens du terme.
  • La Chasse à l’ours, de Joanna Harrison, Robin Shaw, Ruslan Sinkevich, Tatiana Kubliskaya. Un matin, au réveil, une famille décide d'aller chasser l'ours. Seulement, qui chasse l'ours finit par le trouver, et les choses se gâtent.
  • Dilili à Paris, de Michel Ocelot. Une véritable enquête à la Gaston Leroux en compagnie – pédagogique – des plus beaux esprits du début du XXe siècle, un Paris Belle Epoque redessiné avec une grâce folle et un fort message féministe : le nouveau film de Michel Ocelot est magnifique.
  • Petits Contes sous la Neige, de de Filip Diviak, Krishna Chandran A Nair, Eugenia Zhirkova, Ekaterina Filippova, Svetlana Andrianova, Alexey Alekseev, Han Zhang. Remarquable programme, qui compile sept courts métrages très accomplis. Parfaitement rythmé, il alterne films-haïkus, reposant sur une pure idée poétique ou sur un gag, et histoires d’une vie, comme le merveilleux La Famille Tramway (2016).
  • Paddy, La Petite Souris, de Linda Hambäck. Adaptation des livres jeunesse d’Ulf Nilsson, cet émouvant film d’animation relate l’enquête forestière d’un commissaire crapaud, proche de la retraite, et de son adjointe souris. Grande douceur (du rythme, du trait, des couleurs). Et morale maline.
  • Astérix : Le Secret de la Potion Magique, de Louis Clichy, Alexandre Astier. Panoramix, notre druide, pense à la retraite. Aidé d'Astérix et Obélix, il se cherche un successeur à travers la Gaule. Dessin animé hilarant et inventif, dont le scénario original modernise l'humour et la verve des BD, sans les dénaturer.
  • Pachamama, de Juan Antin. Les aventures de deux enfants, Indiens de la cordillère des Andes, pendant l'ère précolombienne, sous la férule des Incas et pendant l'invasion des conquistadors. Un dessin animé poétique, visuellement somptueux, empreint d'écologie et de spiritualité.
  • Miraï, Ma petite sœur, de Mamoru Hosoda. À l'arrivée du bébé, le petit Kun se sent abandonné. Le créateur des Enfants loups dépeint les bonheurs et les affres de l'enfance avec grâce et subtilité.
  • Le Château de Cagliostro, de Hayao Miyazaki. Tout premier long métrage de Miyazaki. Sûr, l’univers de l’auteur du Château ambulant (2004) s’esquissait déjà. Et, si par la suite Miyazaki débridera bien davantage son imagination, il signe là une première œuvre tout à fait recommandable.
  • Mango, de Trevor Hardy. Une taupe, qui travaille à la mine, rêve de jouer au football. Dialogues percutants, rythme haletant, humour british : cette première réalisation en stop-motion du studio Gigglefish joue dans la même division que celles de son compatriote Aardman (Cro Man).

Bon à savoir : Avec le Pass Cinéma, chaque séance est à 3,50€ ! Le Pass est à retrouver dans le magazine Télérama ou en téléchargement sur Télérama.fr.

Le festival propose aussi de découvrir 4 films en avant-première :

  • Le Cochon, le renard et le moulin, d’Erick Oh. Un jeune cochon et son père vivent au sommet d’une colline menacée par un gros nuage noir. Avant de partir combattre les brumes, le père construit un moulin à vent pour repousser le nuage et protéger la colline et ses habitants. Resté seul sans son père, le jeune cochon trouve du réconfort et aussi une famille d’adoption avec son ami le Renard. Ensemble, ils font toutes sortes de découvertes surprenantes…
  • La Petite Fabrique de nuages, de Giraldo Santoyo Del Castillo, Vladislav Bayramgulov, Ilenia Cortado, Marco Nick, Mark C Smith. Vu d’en bas ou vu d’en haut, le ciel est toujours le théâtre de spectacles extraordinaires. Que l’on soit un oiseau migrateur, un lémurien explorateur, un chasseur d’étoiles ou une petite tortue de terre, il est toujours temps de rêver, la tête dans les nuages ! Cinq courts-métrages poétiques pour partir à la conquête du ciel.
  • Tito et les oiseaux, de Gustavo Steinberg, Gabriel Bitar. Une étrange épidémie ronge la société : les gens sont malades de peur. Tito, 10 ans, est persuadé que le remède se trouve du côté des oiseaux. Avec son graphisme en peinture animée, le film est une ode spielbergienne à l’enfance.
  • Stubby, de Richard Lanni. Le destin incroyable de Stubby, chien recueilli par le soldat John Robert Conroy avec qui il s'entraîna avant de s'embarquer clandestinement sur l'USS Minnesota, navire de guerre américain voguant vers la France pour prêter main forte lors de la "Grande Guerre".

 

Découvrez ci-dessous les cinémas participants de la Métropole lyonnaise :

  • Comoedia : 13 avenue Berthelot, 69007, Lyon
  • Jeanne Mourguet : 15 rue Deshay, 69110, Sainte-Foy-les-Lyon
  • Gérard Philipe : 12 avenue Jean Cagne, 69200, Vénissieux
  • Ciné Toboggan : 14 avenue Jean Macé, 69150, Décines
  • Ciné-Rillieux : 81 bis avenue de l’Europe, 69140 Rillieux-la-Pape

Mélina

A la faveur de l’été, Mélina vient de rejoindre le gang qui s’en réjouit ! Elle nous arrive tout droit de Vendée, dont elle a conservé le bleu océan au fond des yeux… Car la première chose qu’on remarque chez Mélina, c’est son regard azur, à la fois doux et espiègle, qui laisse deviner que derrière la gentillesse et même une certaine discrétion se cache une énergie folle ! 

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.