"Là où les eaux se mêlent…"

Du 18 septembre 2019 au 15 janvier 2020, au macLYON (Lyon 6ème), dans les usines Fagor (Lyon 7ème)  à l’IAC (Villeurbanne), et divers lieux de la Métropole, les artistes internationaux s’interrogent sur la Nature, les reliefs et les climats changeants…

 Archives | Date de dernière mise à jour : 07/01/2020
Rebecca Ackroyd, The Mulch, Berlin, 2018. Courtesy Peres Projects, Berlin. © Photo : Matthias Kolb

Cette 15e édition s’ouvre sur de nouveaux horizons ! 
La biennale quitte la Sucrière où elle avait ses habitudes, pour les immenses Usines Fagor à Gerland, soit plus de 26 000 m² dédiés à la création contemporaine ! Et c’est un collectif de 7 spécialistes du Palais de Tokyo qui assure le commissariat d’exposition.

La biennale invite la nature, végétale, animale ou même bactériologique, et au-delà, les activités humaines qui en découlent : la production, la distribution, la consommation, allant jusqu’à interroger notre relation à l’esprit du monde et notre place dans l’univers… Quelque 50 artistes de tous âges et horizons, souvent peu connus en France, vont imaginer et créer des œuvres sur place, pour mieux s’imprégner des lieux et de leur histoire…

L’événement, d’envergure internationale, investit la Métropole, puisque outre les principaux lieux d’exposition, que sont les Usines Fagor et le MacLyon, elle se déploie sur de nombreux autres lieux au travers de divers événements artistiques, tels Veduta ou Resonance…

Shana Moulton, Vue de l’installation Every Angle is An Angel, Palais de Tokyo (2016). Courtesy de l’artiste & Galerie Crèvecoeur, Paris ; Galerie Gregor Staiger, Zurich. © Photo : Aurélien Mole

Le titre de la 15e Biennale de Lyon « Là où les eaux se mêlent », emprunté à un poème de Raymond Carver, fait écho à la géographie de Lyon. Outre le macLYON et de nombreux lieux associés, la Biennale investit un nouveau lieu en 2019 : Les Usines Fagor.
Cette 15e édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon est conçue comme un écosystème, à la jonction de paysages biologiques, économiques et cosmogoniques. Elle se fait ainsi le témoin des relations mouvantes entre les êtres humains, les autres espèces du vivant, le règne minéral, les artefacts technologiques et des histoires qui les unissent. L’équipe curatoriale du Palais de Tokyo a imaginé cette Biennale comme un parcours physique, visuel ou encore spirituel, auquel le visiteur est amené à prendre part.
Fermées depuis la fin de l’année 2015, ces anciennes usines situées à Gerland sont aujourd'hui un lieu emblématique de l’histoire lyonnaise. Ces 26 000m² de bâtiments industriels et de friches recevront la Biennale de Lyon 2019 (contre 6000 m² en 2017 à la Sucrière). Hauteur, brutalité, beauté des perspectives ininterrompues sur un seul niveau permettront de construire un paysage de création exceptionnel, répondant à la réalité de la première région industrielle de France. Ateliers de création, immenses lieux d’exposition des œuvres, espaces consacrés à la performance, espaces de vie, café, boutique… Ce nouveau lieu rassemble tout un univers pour offrir le spectacle de l’engagement d’un territoire pour sa biennale internationale. L’ensemble de ces halles constituera un paysage en mouvement dans lequel les artistes invités par l’équipe de jeunes curators du Palais de Tokyo pourront exprimer leur vision d’un projet artistique ambitieux.

En pratique...

Pamela Rosenkranz, Anamazon (Into the Land), Louisiana Museum of Modern Art, Humblebaek, 2017 © Photo : Anders Sune Berg

Pour visiter la biennale, de nombreuses visites sont proposées pour les divers publics : 
> adultes, familles, enfants dès 3 ans, LSF, mal et non voyants, groupes... Toutes les informations...   

Horaires 
La Biennale vous accueille du mardi au vendredi 11h à 18h, et samedi et dimanche de 11h à 19h.
Une nocturne est organisée aux Usines Fagor pour le week-end d'ouverture de la Biennale, samedi 21 septembre 2019 de 11h à 23h et dimanche 22 septembre 2019 de 10h à 20h. Puis des Nocturnes ont lieu jusqu’à 22h les vendredis 27 septembre, 11 octobre, 15 novembre et 13 décembre 2019. 
Fermetures exceptionnelles à 17h les 24 et 31 décembre, et fermeture des expositions les 25 décembre 2019 et 1er janvier 2020.

Pour acheter son billet...
L'entrée dans les différents sites de la BAC est inclus dans la Lyon City Card
Toutes les informations sur la tarification... 

Crédits 
1. Rebecca Ackroyd, The Mulch, Berlin, 2018. Courtesy Peres Projects, Berlin. © Photo : Matthias Kolb
2. Shana Moulton, Vue de l’installation Every Angle is An Angel, Palais de Tokyo (2016). Courtesy de l’artiste & Galerie Crèvecoeur, Paris ; Galerie Gregor Staiger, Zurich. © Photo : Aurélien Mole
3. Pamela Rosenkranz, Anamazon (Into the Land), Louisiana Museum of Modern Art, Humblebaek, 2017 © Photo : Anders Sune Berg

 

Isabelle

Isabelle c’est notre rédactrice 100% lyonnaise ! Née à Sainte-Foy elle a étudié et vit à Lyon depuis toujours. Territoriale ? Pas du tout ! Elle adore voyager, changer d’horizons, rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouveaux paysages (sans neige si possible). Elle est curieuse Isa et elle aime les gens, ce qui va souvent de pair… ! Sa couleur préférée, le vert, son leitmotiv « une journée sans rire est une journée perdue » ! 

Vous aimez ? Vous aimerez aussi...

Penser en formes et en couleurs

 Archives

Jusqu’au 5 janvier 2020, le Musée des Beaux-Arts s’associe au Musée d’Art contemporain pour un regard croisé sur leurs collections.

Lyon City Card
Tout Lyon en une seule carte

Lyon City Card

Ce pass indispensable vous permet de profiter pleinement de votre séjour sur 1, 2, 3 ou 4 jours.

En savoir plus
Visiter Lyon
Réservez toutes vos

Visiterlyon.com

Découvrez la ville autrement : croisières, excursions, tours gastronomiques, etc.

En savoir plus

Attention, notre site est optimisé pour les navigateurs récents.
Pour un affichage optimal des différents contenus, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.