Only Lyon - Tourisme et Congrès

Paul Bocuse ©  Stéphane de Bourgies
Soupe VGE de Paul Bocuse © Nicolas Villon
En bord de Saône, Jean-François Mesplède avec Georgy Gouttes (Bol d’Air, Dardilly), Jean-François Malle (La Rotonde, La Tour-de-Salvagny), Gaëtan Gentil (Prairial, Lyon) de gauche à droite © Marie-Eve Brouet pour Page d'Ecriture
Paul Bocuse © Stéphane de Bourgies ©
Soupe VGE de Paul Bocuse © Nicolas Villon
En bord de Saône, Jean-François MESPLÈDE avec Georgy GOUTTES (Bol d’Air, Dardilly), Jean-François MALLE (La Rotonde, La Tour-de-Salvagny), Gaëtan GENTIL (Prairial, Lyon) de gauche à droite. © Marie-Eve Brouet pour Page d'Ecriture

Lyon, Capitale de la Gastronomie

Paul Bocuse

La fameuse soupe VGE. Paul Bocuse la crée en 1975 à l’occasion du déjeuner donné pour sa remise de légion d’Honneur par le Président de la République de l’époque, Valéry Giscard d’Estaing... 

...et à l’occasion duquel il a invité tous ses amis de la Nouvelle Cuisine Française.

Il est le maître incontesté de la gastronomie mondiale. Paul Bocuse est aussi celui qui a permis de situer Lyon sur la carte de France.

« Monsieur Paul » n’aurait-il pas été aussi le pionnier du marketing territorial ?

« Quand nous avons voulu faire parler du Salon des Métiers de Bouche, il fallait trouver une idée. Et nous avons créé les Bocuse d’Or. C’était en 1987. Comme quoi, événements et rayonnement, c’est un duo qui ne date pas d’hier.
Je suis ravi de cette grande aventure qui a permis à Lyon de briller sur la scène internationale de la gastronomie. Parce que la cuisine est un art universel, mais chaque cuisine repose sur un terroir.
Et à Lyon, nous avons la chance d’avoir des produits d’exception. Je dis toujours qu’il n’y a pas de bonne cuisine sans bons produits. C’est incontestable. Et il n’y a pas de bonne cuisine sans générosité dans l’assiette.
Eh bien, pour une ville, selon moi, c’est la même chose. Des produits. Et de la générosité. »

Paul Bocuse

LYON, CAPITALE DE LA GASTRONOMIE ?

Auteur, éditeur, chroniqueur, sans oublier sa casquette de Directeur du guide Michelin France de 2002 à 2009…
Entre la plume et la fourchette, son cœur balance.
Jean-François Mesplède décrypte pour nous l’histoire de « Lyon, capitale de la gastronomie ».

Sur quoi s’appuie-t-on quand on affiche « Lyon, capitale de la gastronomie » ?

Sur l’histoire ! Déjà à l’époque gallo-romaine, on mangeait bien à Lyon. Et les siècles se sont enchaînés avec cette culture du « bien-manger » en ligne de fond. A Lyon, la bourgeoisie lyonnaise ne recevait pas chez elle. Il était de coutume d’aller au restaurant. Ajoutez à cela la géographie. Entre la volaille de Bresse, les écrevisses, les morilles, le charolais à proximité, sans oublier les vins de Bourgogne, du Beaujolais et de la Vallée du Rhône, le territoire regorge de produits magnifiques.

Cette culture du restaurant existe toujours ?

Il y a près de 2000 restaurants à Lyon – et je ne parle pas de l’agglomération !
Ici, on ne fête pas la signature d’un contrat au restaurant.
On va d’abord au restaurant, on négocie autour d’une bonne table, et on signe après. C’est très culturel.

Côté diversité des saveurs, qu’en est-il ?

Si la gastronomie lyonnaise est riche d’histoire, elle l’est aussi de saveurs !
Il y a beaucoup de belles surprises dans l’assiette.
Elle s’est beaucoup enrichie au fil des années. De nombreux chefs viennent s’installer à Lyon parce qu’ils savent qu’il y a cette culture partagée.

Mais qu’est-ce qui fait la singularité de cette destination gourmande finalement ?

On parle de LA cuisine lyonnaise, moi je parle DES cuisines lyonnaises.
Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les envies, pour tous les budgets.
Ici la cuisine est une sorte de religion.

Photo : Jean-François Mesplède édite chaque année le guide « Lyon Restaurants ».
Voici ses coups de coeur du guide 2016 : Sur les bords de Saône, Jean-François MESPLÈDE avec Georgy GOUTTES (Bol d’Air à Dardilly), Jean-François MALLE (La Rotonde à La Tour-de-Salvagny), Gaëtan GENTIL (Prairial à Lyon) de gauche à droite.

Quelques Chiffres...

  • 20 étoiles Michelin pour 16 établissements en 2015
  • 2015, Paul Bocuse fête 50 ans de 3 étoiles au Guide Michelin
  • 4 vignobles sur le territoire de Rhône-Alpes : Beaujolais, Bourgogne, Côtes du Rhône, Savoie
  • 58 AOC sur le territoire rhônalpin
  • 48 marchés alimentaires à Lyon
  • 19 grandes métropoles mondiales fédérées autour de Lyon, chef de file du réseau Délice
  • 4300 restaurants dans le Grand Lyon
  • 185 000 visiteurs au Sirha en 2015, le plus grand salon des métiers de bouche
  • 1ère ville française pour la Gastronomie (The Times UK, 2015)
  • 5ème "Best Food City" au monde (National Geographic, 2015)
  • 5ème ville au monde la plus passionnée par la Gastronomie (Traveller, 2015) 
  • 14ème destination mondiale préférée des voyageurs pour la Gastronomie (Condé Nast Traveler, 2015)
laisser votre commentaire

laisser votre commentaire

Tous les champs sont obligatoires

Réservation

Powered by Logo pilgo

Musée des Confluences - Extérieur Let's Meet in Lyon

Meetings, Incentives, congrès, expositions par Only Lyon Tourisme et Congrès.

Let's Meet in Lyon