Only Lyon - Tourisme et Congrès

Simon Meyer, directeur du planétarium de Vaulx-en-Velin
Le Planétarium de Vaulx-en-Velin. (©Ville de Vaulx-en-Velin)
Le dôme du planétarium (© Sébastien Fallaix)
Visuel de l'exposition permanente, qui ouvrira début 2014. (©Ville de Vaulx-en-Velin)
© Claire Morel
© Claire Morel
© Claire Morel

Planétarium de Vaulx-en-Velin : l’astronomie 2.0

Simon Meyer, directeur du planétarium de Vaulx-en-Velin

Le planétarium propose, en plus de la projection du dôme, des expositions, des ateliers, des conférences, et un regard différent sur l’astronomie.

Pouvez-vous présenter les nouveaux espaces du planétarium ? 

Le planétarium s’étend sur 4000 m², avec des espaces adaptés à toutes les activités que nous souhaitions développer. Nous avons lancé les ateliers, l’exposition temporaire et les conférences, ainsi que l’exposition permanente puis les 2000 m² de jardin. Nous avons aussi repensé nos outils et activités proposés, pour encourager les échanges et aller plus loin dans l’interactivité. 

Quelles activités proposez-vous ?

Nous avons mis en place un dispositif très novateur sur les météorites. En plus de l’atelier, une partie pédagogique et des crash-tests, nous proposons au public de s’inscrire à un véritable programme de formation pérenne pour participer concrètement, par leurs observations éclairées, à la recherche scientifique sur les météorites.

Quels sont les points forts de l’exposition permanente ?

Pour cette exposition de 900 m² retraçant l’histoire de l’univers, nous avons beaucoup travaillé sur la scénographie, afin de toucher tous les publics. Nous avons notamment développé deux dispositifs très innovants.

L’Exploratorium permet aux visiteurs, comme dans le film Minority Report, de commander une image à distance, grâce aux mouvements de sa main. Il peut ainsi naviguer dans une voie lactée de 6 mètres de large sur 2 mètres de haut.

L’astroport offre un voyage individuel dans le système solaire, à la commande d’un vaisseau, en immersion totale grâce à une vue panoramique à 180°.

Quelle vision de l’astronomie souhaitez-vous partager avec le public ?

Plus qu’une conception de l’astronomie, nous souhaitons faire partager une vision scientifique du monde. La science permet de garder une représentation raisonnée de la société, de ne pas s’enfermer. Rappeler que les frontières ne sont pas dessinées sur notre continent, c’est un beau message d’humanisme. C’est ce qui me motive : démontrer, grâce à l’astronomie, qu’il faut s’affranchir des frontières. 

 

Ses coups de cœur lyonnais

Où déguster une andouillette et une quenelle ?
Au Café Comptoir Abel à Ainay, les rois de la quenelle et de la salade d’écrevisses !

Où faire une balade romantique ?
Montée du Gourguillon, sur la colline de Fourvière, avec une pause déjeuner au Café du Soleil.

Où rencontrer des « vrais » Lyonnais ?
Place du Pont à Guillotière, c’est là qu’on rencontre les Lyonnais dans toute leur diversité.

Où faire la fête ?
Au Kao, la salle de concert du Ninkasi de Gerland qui propose une excellente programmation musicale.

Où acheter un souvenir lyonnais ?
Aux Halles Paul Bocuse , pour revenir avec des quenelles, et des chocolats et des macarons de chez Sève dans sa valise !

voir tous les commentaires

voir tous les commentaires

Tous les champs sont obligatoires

Réservation

Powered by Logo pilgo

Lyon City Card L'entrée au Planétarium est incluse dans la Lyon City Card
Map
gmap

Dans cet article